La triplette du Pingouin

Comme tout référenceur qui se respecte, vous connaissiez la triplette du bourrin si bien inventée et décrite par Laurent Bourrelly. Elle détaille en quoi l’insertion des mots-clés dans : le title, le h1, l’URL peuvent être un signal dangereux adressé à Google si les mots-clés sont concurrentiels : Un signal de suroptimisation.
Dans ce cadre, on est dans une (toute petite) partie du référencement « Onpage » ou « Onsite » (dans la page ou dans le site).

Aujourd’hui, LE BAUME souhaite compléter les travaux de cet illustre SEORockStar et aborder un sujet du référencement « Offsite » ou « Offpage » (à l’extérieur du site) .

En l’occurrence, il s’agit des suroptimisations perçues par PINGOUIN, le maintenant trop célèbre filtre de Google.

Un mémo pour cette autre triplette, celle du Pingouin.

Loin de nous l’idée d’être exhaustifs, mais l’image mémo ci-dessous vous rappellera les principaux leviers auxquels vous devrez faire particulièrement attention si vous ne voulez pas subir une pénalité Pingouin. Au passage, pas charogne, nous vous invitons à lire cet excellent récapitulatif archi complet sur le sujet (merci Htitipi). Bien évidemment, vous savez déjà reconnaître si une pénalité est manuelle ou pas.

Le poster mémo pour ne plus oublier !

La triplette du pingouin.

Cliquez pour afficher le PDF que vous imprimerez et afficherez au-dessus de votre bureau.

Attention : très exceptionnellement, nos conditions d’utilisation ne s’appliquent pas à cet article.

Sinon, partager cet article sur les réseaux sociaux rendra votre peau très douce, le poil soyeux, le regard irrésistible, le ventre plat, et votre site gagnera des places dans la SERP. À vous de jouer !

Ce contenu a été publié dans Nouveautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à La triplette du Pingouin

  1. IFDP dit :

    C’est vrai qu’au niveau de l’esprit, le billet a peut-être plus sa place ici, mais au final, puisqu’il ne respecte pas les conditions d’utilisation, il aurait tout aussi bien pu être publié sur Axe-net.

  2. pipo dit :

    @ IFDP
    AxeNet a eu peur de se prendre Brigitte Bardot sur le dos à cause du massacre des pingouins. Et puis nous on avait hiberné, et le seul truc qui nous est venu au réveil est un truc sérieux.
    D’ailleurs, nous nous excusons auprès de tous nos lecteurs, nous nous sommes vite remis à boire et à nous droguer pour oublier cet horrible billet truffé de vérités. On revient dès que l’on aura gouté les nouveaux champignons que l’on vient de recevoir.

  3. Igor dit :

    Bonjour,

    On en revient toujours aux mêmes choses: qualité et variation!
    Ce qui me chagrine un peu, c’est lorsque je vois des entreprises « réputées » en référencement, et dont les tarifs s’en ressentent, continuer à vouloir publier des contenus dupliqués sur les annuaires/sites de communiqués de presse.

    Cordialement,

    Igor

  4. Buchidindron dit :

    J’aime beaucoup la petite affiche, je vais me l’imprimer 😀

    Merci et vive le baume !

  5. 36positions dit :

    Déçu déçu déçu…
    C’est sérieux cet article et comme dit plus haut, c’est truffé de vérité.

    Doublez la dose de champignons, vous avez pris du retard. 😉

  6. Xavier dit :

    @Buchidindron : Pareil 😉

  7. Le Juge dit :

    Nooooooooooooon … non mais c’est vrai qu’est ce que c’est ca! Si le baume commence a publier des articles, alors droles certes , mais aussi vrai… ou va-t-on??? Hein? Je vous le demande mon bon monsieur?!!! Qu’est ce que ca veut dire??? Va-t-il falloir que j’aille lire sérieusement les articles de Olivier R., Aurélien A. ou du parquetteur Francois?

    Non .. mais ou va le monde? Tout ce qui m’entoure n’est t il que mensonges, mirages et illusions??? Qui suis-je? Ou vais-je? Dans quel état j’erre?

  8. Julien dit :

    A ne pas oublier, la triplette du Panda également. A eux deux, il y a donc une sacré sextuplette du bourrin qui en prend vraiment pour son grade ces jours-ci. Même si le bourrin buzze, le bourrin perd. Et pour les plus vieux fans du Baume, j’ose cette vanne qui rend un triple hommage improbable à Hergé, à Pascal Sevran et au meilleur ami de l’homme : « On est pas bien là, les bourrins, Tintin ? » (soluce au prochain commentaire pour les bouchés à l’émeri)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *